Accaparement des terres

28/03/2014

L ’accaparement des terres, l’acquisition de terres cultivables par des corporations et des pays étrangers, souvent à très bas prix, menace la biodiversité ainsi que la vie et l’avenir des communautés locales et des régions. Ce phénomène d’accaparement des terres agricoles, mais aussi des ressources hydriques, halieutiques, minérales appartenant à la communauté dans son ensemble, affecte l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Asie, l’Europe de l’Est et l’Australie. Elle contraint les populations locales ainsi dépourvues de leur droit de propriété à abandonner leurs terres. Depuis plusieurs années, une campagne Slow Food vise à attirer l’attention du grand public sur ce thème et, à travers ses projets, les populations directement concernées, (www.slowfood.com/landgrabbing). Avec la collaboration d’autres organisations, Slow Food forme une coalition internationale dénonçant le phénomène et ses conséquences les plus inquiétantes auprès des institutions et pour obtenir plus d’attention sur les modalités de concession et d’utilisation des terrains concernés.